Retour

Équitation, Équivallée

Sport

14 octobre 2020

Quoi, on peut faire du cheval dans la Vallée de Villé ?



 

C’est bien connu, l’Alsace est une terre de cheval.
La Vallée de Villé ne déroge pas à la coutume et compte sur son territoire pas moins de 2 centres équestres dont Equivallée situé à Albé. (Nous vous présenterons bientôt l'écurie du Climont basée à Urbeis).

Nous avons rencontré et interviewé Isabelle Feltz qui est à la tête d’Équivallée.

 

EQUIVALLEE


Ce centre équestre se trouve à la sortie d’Albé au lieu-dit Sonnenbach, en pleine nature, au pied de l’Ungersberg.
Le centre existe depuis maintenant une quinzaine d’années et se développe pour proposer à ses membres et aux cavaliers occasionnels ou de passage tout un tas d’activités.
Ce qui fait la force de ce centre c’est la diversification des ses offres et la soif permanente d’Isabelle de proposer toujours de nouvelles choses.

C’est avec elle que nous allons maintenant échanger pour mieux connaître son travail, son centre équestre et sa vision de l’équitation.

Équivallée.

Ce centre équestre se trouve à la sortie d'Albé, au lieu-dit Sonnenbach, en pleine nature, au pied de l'Ungersberg.
Le centre existe depuis maintenant une quinzaine d'années et se développe pour proposer à ses membres et aux cavaliers occasionnels, ou de passage, tout un tas d’activités.
Ce qui fait la force de ce centre c'est la diversification des ses offres et la soif permanente d'Isabelle de proposer toujours de nouvelles choses.

Bonjour Isabelle.
Merci de nous accueillir ici dans ton centre équestre.
Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m'appelle isabelle Feltz. J'ai 51 ans, deux filles, dont Chloé qui enseigne avec moi.
Je suis passionnée de chevaux depuis mon plus jeune âge.


 

Est-ce que tu es originaire de la Vallée ?

Non, nous sommes mon mari et moi, originaires d'Eschau puis nous avons vécu 13 ans à Diebolsheim.

L’équitation !?!
Comment et quand t’est venue cette passion ?

En maternelle j'avais une super copine ? Nous étions toujours ensemble et un mercredi sur deux nous étions chez elle. Sa maman monte à cheval et ils avaient deux poneys islandais, Carla et Draéra.
C'est là que l'histoire a commencé. Ensuite, un club a ouvert près de chez mes parents, le poney club de Scheidstein.
A 12 ans, mes parents m'achètent mon premier cheval et c'est le départ d'une longue histoire avec ma première jument Menthe, qui a partagé ma vie pendant 22 ans.

Est-ce que tu as toujours travaillé dans le monde du cheval ?

Non, mon parcours est un peu compliqué. A vrai dire je savais ou je voulais aller, mais à l'époque, malgré un bon dossier,je n'ai pas été prise au lycée agricole parce que je ne venais pas d'une famille d'agriculteurs et qu'il n'y avait pas encore de filière spécifique au cheval.

Alors j'ai suivi une scolarité normale, puis j'ai travaillé dans différentes entreprises jusqu'à ma rencontre avec mon mari Danny. Il avait comme projet de créer sa société de transport de marchandises alors j'ai passé l'attestation de capacité et nous nous sommes lancés dans le transport.

Je crois qu’ici l’équitation se conjuguent à la première personne du pluriel et que vous utilisez le « nous » puisque tu travailles en famille.
Peux-tu nous dire avec quels membres de ta familles tu travailles sur Équivallée ?

Le changement de vie vers la construction d'Équivallée a été discutée en famille. Tout le monde aime les chevaux dans la famille mais c'est une activité à 100% donc il fallait que tout le monde soit d'accord.
Actuellement ma fille aînée Chloé enseigne, Camille, ma cadette a passé son AAE (Animateur Assistant Équitation)pour pouvoir nous aider le week-end et mon mari travaille à l'extérieur mais enchaîne une deuxième journée de travail au centre le soir venu.


 

Je crois savoir que vous êtes un club hippique, que vous donnez des cours et que vous emmenez vos cavaliers en concours. Peux-tu nous parler un peu de ce côté de ton métier ?
Est ce que tu fais également de la compétition ?

L'activité principale est l'enseignement mais pas forcément pour faire de la compétition, certaines personnes ne font du cheval que pour le plaisir.

Nous proposons des sorties en concours dans différentes disciplines :
-En CSO, du concours de saut d’obstacles.
-En Trec, Technique de randonnée équestre en compétition, qui allie topographie et maîtrise de son cheval sur différentes difficultés.
-En Hunter, qui est une discipline qui allie saut et dressage.
-En monte western, discipline qui regroupe différents exercices de maîtrise de son cheval.

Nous sommes également sortis en Equifeel (discipline à pied), en Equifun (jeux à cheval) et en endurance.
Vous l'aurez compris, nous aimons avant tout le cheval et donc toutes les disciplines.

Est-ce-que tu fais aussi de la compétition ?

J'ai commencé adolescente par le CSO, puis je me suis tournée vers le hunter qui pour moi est une discipline très complète qui demande une complicité avec son cheval.
Dernièrement, ma fille Chloé m'a fait découvrir l'équitation Western, ça m'a fait beaucoup de nœuds au cerveau mais c'est passionnant.



Quels sont vos objectifs en compétition ?

Chaque année nous participons aux championnats régionaux et départementaux, et quand nous avons une bonne équipe, nous participons aux championnats de France qui se déroulent à Lamotte Beuvron près d'Orléans .
En 14 ans nous y sommes allés 6 fois et avons eu quelques beaux classements en CSO et en Hunter. Cette année nous devions y retourner en équitation Western mais la crise sanitaire en a décidé autrement, il va falloir recommencer les qualifications.

Sur une vision plus large de l'équitation, quelles sont vos valeurs et que voulez-vous apporter et enseigner aux jeunes cavaliers qui fréquentent le centre ?

L'équitation est un sport hyper complet, il peut se pratiquer dès le plus jeune âge. Tout en s'amusant, les enfants découvrent leurs sens, apprennent à maîtriser leurs émotions, à découvrir leur corps et à développer leur motricité. C'est un sport symétrique qui mobilise les muscles du dos et la ceinture abdominale, ajuste l'équilibre et la coordination.

C'est un sport qui permet une complicité avec son équipier cheval, qui ne jugera jamais son cavalier et dont ce dernier est responsable. Comprendre le cheval et atteindre ses objectifs renforce la confiance en soi.

Et le plus important...c'est le respect. Apprendre à être juste et rester humble, parce que l'équitation est un apprentissage de tous les jours et ce qui est acquis un jour ne le sera peut-être pas le lendemain.

Les enfants et la jeunesse ont une place importante ici. Vous organisez durant l'été des colonies de vacances sur le thème du cheval et de l'équitation.
Tu peux nous présenter un peu ces séjours ?

Oui, depuis quelques années maintenant nous organisons, en collaboration avec l'association Ani Mes Sens, des séjours équitation et des séjours nature.


Pour les séjours équitation, les journées se déroulent essentiellement autour du cheval, nourrissage, monte le matin et l'après-midi, théorie et passage des galops (les différents niveaux d'équitation s'appellent des galops) pour ceux qui le souhaitent en fin de séjour.

Pour les séjours nature, c'est plus la découverte de l'équitation, nourrissage et monte le matin puis grands jeux, bricolage découverte de la nature environnante l'après-midi.

Les séjour sont d'une durée d'une semaine et le couchage se fait sous de grandes tentes cabanes.

Tes semaines doivent être bien remplies !
Tu proposes également de l'équitation adaptée.
Qu'est ce que c'est ? Et puis il n'y a pas que les chevaux qui sont utilisés dans ce rapport si particulier que vous apportez aux personnes porteuses de handicap ou au très jeune public.
Tu veux bien nous présenter un peu tout ça.


Ces fait quelques années que nous accueillons en semaine des personnes porteuses de handicaps mentaux. Nous ne pouvons pas accueillir de personnes porteuses de handicaps moteur essentiellement parce que nous n'avons pas de lève personnes adapté aux adultes. Si vous avez des idées de financement je suis preneuse)

Nous organisons les séances de la même façon que pour les valides mais là, ce n'est pas la performance sportive que nous recherchons mais le développement psychomoteur pour certains ou simplement pouvoir échanger avec d’autres personnes.
Je ne peux pas tout détailler là mais c'est hyper gratifiant de travailler avec des personnes porteuses de handicaps parce que vous savez tout de suite si votre séance leur a plu ou si vous avez été nulle ! C'est sans détour et ils savent vous le faire comprendre.

Isabelle nous te remercions toi et toute ton équipe de famille pour l'accueil et la passion que vous transmettez quand on vient dans votre belle écurie ! Merci aussi pour tes sourires et ta bonne humeur !