Retour

A la (re)découverte de l'Abreuvoir

Actualités

09 décembre 2020

A la (re)découverte de l'Abreuvoir




Aujourd’hui, nous vous emmenons sur les hauteurs de Breitenbach pour vous faire (re)découvrir la brasserie associative l’Abreuvoir.

Brasserie associative, l’Abreuvoir s’appuie sur un noyau dur d’une quinzaine de bénévoles qui font « tourner la boutique » (brassage, embouteillage, animations, démonstrations…).

Chacun apporte son savoir-faire, son énergie et sa bonne humeur afin de pouvoir réaliser 1000 litres de bière par mois, dans des conditions artisanales mais néanmoins exigeantes en matière de qualité.

 

Hervé BESSOT, Président et fondateur de l’association a bien voulu répondre à nos questions :


 

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’association, ses membres, son origine ?

Après plusieurs années de brassage amateurs dans une cuisine avec Laurent Mourot, un ami avec lequel nous avons effectué un stage universitaire longue durée à Boulder au Colorado en 1996 (Boulder étant la ville où dans les année 1970, le mouvement des craft Beer est né, c’était un peu comme envoyer un catholique à Lourdes ou un musulman à la Mecque ...) nous avons décidé de passer de notre petite gamelle de 20 litres à des contenants un peu plus importants. Ceci nous imposait d’officialiser nos brassins afin d’être en règle et de pouvoir vendre quelques flacons. La création d’une association brassicole nous est assez vite apparue comme être la meilleure et la plus simple des solutions.

Au fil des années et des rencontres l’association a vu le nombre de ses membres progresser.

 

 

Vous êtes une bande de copains, pouvez-vous nous les présenter ? Aussi nous préciser, le défaut et la qualité de chacun ?

La variété et la spécialité de chaque membre de la brasserie en fait à mon avis sa force et son pouvoir de créativité. Cela va de la jeune infirmière au conducteur de train retraité actuellement bouvier par passion. Rajouter à cela un malteur, un graphiste, un libraire, un fonctionnaire, une ex travailleuse sociale, un plasturgiste, un pompier pro, un chargé d’affaire, un ex agent DDE et encore quelques autres professions et le tour est joué, vous obtenez un beau mélange apte à faire de belles choses ! Ils ont tous que des qualités, je ne vais pas les lister, leur seul défaut, c’est gonfler rapidement des chevilles …

 

 

 

Vous réalisez des brassages spécifiques, notamment la cuvée du veilleur. Est-ce que vous répondez à toutes les sollicitations ?

Effectivement nous réalisons chaque année à la demande des organisateurs d’Albé en habits de lumière, la cuvée du veilleur, bière vendue pendant les 3 soirs de leur animation. La particularité de ce brassin : le transporter de Breitenbach à Albé grâce à la traction animale. Ce qui donne lieu à l’arrivée à un apéritif et un BBQ bien sympathiques pour tous les participants.

Nous étudions bien évidemment toutes les demandes émanant de particuliers, de sociétés ou d’associations. Notre temps étant limité, le brassage n’étant pas notre activité principale il nous faut malheureusement certaines fois botter en touche.




 

Etes-vous présent au Festival Décibulles ? Depuis quand ?

Personnellement je me souviens d’un trajet en mobylette depuis Stotzheim mon village d’origine avec un ami pour rallier le festival encore basé sur le terrain de basket derrière la salle des fêtes de Neuve-Eglise.

Au niveau de l’association, nous avons été présents au festival Décibulles en 2018 et 2019 avec notamment l’une de nos créations, la Timut, une bière cuivrée brassée avec du poivre Timut du Népal. Cette recette a été brassée la première fois pour une association humanitaire basée à Obernai qui s’occupe d’apporter l’eau courante dans divers endroits de la planète. La vente du brassin servant à financer une partie de leurs nombreux projets.

Nous étions également de mémoire présents en 2008 mais à bien moindre échelle, avec uniquement 3 fûts de 30 litres.



 

Vous n’avez jamais songé à sauter le pas et créer votre entreprise ?

Le monde de la bière est une passion, le fait de ne pas devoir en vivre ne nous impose donc aucune limite … au travers de l’association nous nous permettons de faire des créations, ou réaliser des évènements qui ne pourraient pas voir le jour avec une démarche commerciale, ceci est notre force et nous souhaitons le préserver !

La preuve : installer une tireuse au bord de la route devant la brasserie et offrir la bière gratuitement lors de la fin du premier déconfinement afin de réhabituer les gens à lever le coude (avec modération), n’est vraiment pas dans les habitudes d’une brasserie commerciale …



 

Quel est votre coin préféré dans la vallée ?

Sans aucun doute, le pelage pour son point de vue au-dessus du village de Breitenbach …depuis tout gamin je suis émerveillé par l’envol des parapentes …si je faisais 60 kg de moins je tenterais bien l’aventure !

 

Où est-il possible d’acheter vos bières ?

Nos bières sont disponibles en bouteille directement à la brasserie les jours où nous brassons, à la boulangerie Witz de Breitenbach, à Fermes et Compagnie à Villé, aux Délices de Chênesire et à la Ferme du Jodie à Steige, à la Maison du distillateur à Chatenois, à l’épicerie Au Plus Près à Diebolsheim, et à la pression très régulièrement au restaurant Au Raisin à Maisonsgoutte, au Restaurant Elisabeth à la Vancelle, au bistrot du Barbu à Molsheim et même à la Cheneaudière à Colroy la roche …

 

 

Un petit mot pour la fin …

La bière est la preuve que Dieu nous aime et veut que nous soyons heureux (Benjamin Franklin)