Retour

Allez viens je t'emmène - La microbrasserie Guth

Terroir

29 avril 2020

Aujourd’hui nous partons à St Maurice à la rencontre de Charly GUTH, microbrasseur dans son état.

Après une formation au lycée hôtelier d’Illkirch, il se dirige naturellement vers la restauration gastronomique et particulièrement en sommellerie.

C’est grâce à ce métier passionnant qu’il commence à s’intéresser aux boissons dans son ensemble, le vin en premier mais également les spiritueux, les cafés, les thés et …les bières !

En cadeau d’anniversaire pour ses 19 ans, il reçoit un kit de brassage. Il réunit deux ou trois copains et c’est le début de la vocation. Quand certains copains de son âge font des soirées jeux vidéo, lui brasse dans sa cuisine des brassins de 20L.

Toujours à la quête de découverte et de soif …et de comprendre, il réalise des tests qu’il déguste avec ses copains.

Aujourd’hui, Charly devenu brasseur professionnel, a installé son entreprise dans l’ancien garage de son grand-père. Le local n’était plus exploité depuis plus d’une trentaine d’années. Les premiers brassins commercialisables ont été « brassés » en septembre 2018.

Aujourd’hui il peut brasser 100 litres par jour. Charly travaille seul, il est 100 % polyvalent ! Il brasse, embouteille, étiquète et se charge également de la commercialisation : le tout dans la bonne humeur ! 

Charly a accepté de se dévoiler un peu ! 

Charly si tu ne devais garder qu’un seul souvenir de ton aventure avec la microbrasserie, ce serait lequel ?

Si je devais garder un seul souvenir, ce serait le jour de la livraison de la brasserie. Ce jour-là, je suis devenu réellement le « propriétaire » de la brasserie Guth, j’étais brasseur ! J’avais le statut, sans encore les préoccupations, les doutes, les déboires et bien évidement les joies et la satisfaction que pouvait me procurer la brasserie. Je me revois insouciant me jeter dans cette folle aventure du monde du brassage artisanal. Sans en avoir parlé à personne ou presque (j’ai quand même du négocier une partie du garage avec mon père, je pense d’ailleurs qu’il avait accepté à la base par ce qu’il ne me croyait pas, un peu à l’image d’un enfant qui négocie un animal de compagnie ou le papa dit {oui on verra} et qui se retrouve avec un chien devant la porte le lendemain matin un peu obligé de l'accepter).

Portrait chinois  

Si j’étais un animal je serais : un singe 

Si j’étais une année je serais : 2012. Ma plus belle année sportive (cyclisme sur route) avec un titre de champion d’Alsace, une 15eme place au championnat de France route et une 5ème place à la coupe de France de l’américaine sur piste. Une année qui m’a obligé à m’entrainer dur, avoir des objectifs et les tenir et faire des concessions sur certaines choses. Ne pas aller aux premières soirées organisées par les copains car il y a avait une course le lendemain …Etc  

Si j’étais un arbre je serais : un pin des montagnes, car il s’adapte à beaucoup de situations.

Si j’étais une chanson je serais : Solitude de Scylla : https://youtu.be/wNIV-KkhKUA

Si j’étais une devise : « chaque jour est une école » 

Si j’étais une femme je serais : Marie Brizard

Si j’étais un souhait je serais : la santé 

Ma vision du futur pour moi et la brasserie.

J’adore et j’ai besoin de toujours me lancer de nouveaux défis. Mon objectif à long terme est la création d’un Brewpub. Un lieu d’échanges où l’on passe de bons moments dans la simplicité. 

Un mot pour la fin. 

La vie est trop courte pour boire de mauvaises bières.

Pour découvrir l’univers de Charly, une seule adresse : 10 rue Principale à St Maurice.

Mais aussi :

- Dans certains restaurants 

- A la boutique de l’Office de Tourisme et dans d’autres points de vente (liste disponible chez Charly). 

- Lors de certaines animations et chaque jeudi au marché du terroir à Villé