Retour

Claire-Lyse Schmitt, médiatrice familiale

Actualités

30 décembre 2020

Claire-Lyse Schmitt, de médiation en solution...



Stress, travail, crise sociétale, argent, tous ces maux de la vie peuvent conduire tout un chacun à une situation conflictuelle, avec soi-même, avec son conjoint et parfois même, avec l'ensemble de sa famille.

Ces moments de vie compliqués mènent parfois certaines familles jusqu'à une crise profonde pleine de troubles, de colère et de peine.
Si en plus de ça des enfants sont témoins, et souvent victimes de ces peines familiales, il faut savoir s'entourer de personnes compétentes et capables de venir en aide à toute la famille.

Nous rencontrons aujourd'hui Claire-Lyse Schmitt, médiatrice familiale diplômée d'état qui s'est installée récemment à Villé pour apporter son aide aux personnes, aux familles ébranlées par une situation de crise et de conflit dont elles n'arrivent pas à se sortir seules.

Bonjour Claire-Lyse,
Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Bonjour, je m’appelle Claire-Lyse Schmitt, je suis enseignante dans le primaire et médiatrice familiale. J’ai 44 ans et je suis mère de trois enfants.

Depuis quand êtes-vous installée à Villé ?
Je vis personnellement dans le Val de Villé depuis 25 ans. Mon cabinet de médiation familiale vient d’ouvrir ses portes, en novembre 2020.

Vous êtes diplômée d'un brevet d'état de médiateur familiale, pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre métier mais également nous parler un peu de la formation que vous avez suivie pour obtenir ce diplôme ?
Mon métier consiste à accompagner des personnes en situation de conflits, dans leur couple, avec leurs enfants ou avec des membres de la famille. L’objectif est de reconstruire du lien, après avoir clarifié les situations, pour pouvoir prendre les décisions les plus justes pour chacun. L’idée est de ressortir gagnant-gagnant.

La formation de médiateur familial est une des plus complète. 600 heures au total, avec des compétences en psychologie, sociologie et droits de la famille. L’essentiel est consacré au travail d’une posture du médiateur : neutre, impartial et empathique.

Qui peut venir vous consulter et pour quels types de problèmes ?
On rencontre un médiateur familial le plus souvent dans des situations de rupture ou de divorce. Ces périodes, qui sont difficiles à vivre, sont aussi celles où il faut prendre beaucoup de décisions pour la suite, et comme le couple est en conflit, les situations stagnent et s’enveniment.

Un médiateur peut accompagner aussi :

  • Des adolescents et parents en conflit

  • Des fratries en conflit quant à un héritage ou une prise de décision pour une personne vulnérable

  • Des couples dans le conflit, qui veulent retrouver le dialogue et passer un cap difficile

Ce ne doit pas être facile de passer le cap et d'accepter le fait de vivre une rupture sociale ou familiale. Que pourriez-vous dire à une personne qui lirait ces quelques lignes et qui serait dans ce genre de situation pour l'aider à prendre la décision de venir vous rencontrer ?
Pour gagner du temps et de l’argent, rien ne vaut le dialogue avec un tiers impartial et neutre qui sera accompagner les personnes vers des solutions spécifiques à la situation du couple. Prendre du temps, démêler les nœuds, pour reconstruire différemment, autrement, tout en répondant aux besoins de chacun, tel est l’objectif d’une médiation.

Sortir de sa zone de confort est souvent difficile. Se faire accompagner par un spécialiste de la communication n’est pas négligeable.

Il faut savoir qu’au bout d’une médiation, les personnes peuvent rédiger des accords, qui peuvent ensuite être présentés au juge des affaires familiales, pour homologation.

Est-ce que vous proposez à l'ensemble d'une famille de venir vous rencontrer tous ensemble pour avec votre aide, trouver des solutions ?
Les médiations commencent toujours par deux, parfois je reçois une seule personne pour vérifier la liberté d’expression de chacun. Puis le groupe peut s’agrandir avec autant de membres de la famille, concernés par la situation ou les décisions à prendre.

Est-ce que vous pouvez également venir en aide à des amis qui seraient en rupture et qui souhaiteraient recoller les morceaux pour repartir dans une relation plus saine ?
Non, cela entacherait le principe de neutralité du médiateur familial.

Lors d'une séance, les techniques que vous utilisez sont-elles essentiellement basées sur le dialogue et l'écoute ou faites-vous appel à des méthodes comme par exemple la relaxation, le yoga ou toute autre discipline similaire ?
Les outils sont essentiellement des outils de communication, donc : écoute empathique, communication non-violente, objets flottants utilisés en thérapie systémique, reformulation positive etc… Les autres disciplines dont vous parlez peuvent être pratiquées en parallèle, selon les goûts de chacun.

Clair-Lyse, la crise sanitaire que nous traversons va très certainement impacter la vie de bon nombre de personnes et donc de familles. Pensez-vous que cette crise sanitaire peut-être l'élément déclencheur d'une rupture au sein d'une famille (perte d'emploi, moins de temps libre pour le couple, être tout le temps les uns sur les autres...) et surtout, avez-vous un conseil à donner aux familles pour limiter les tensions pendant ce deuxième confinement ?
Il est possible que le confinement accentue les situations de conflits. Mais le conflit reste inhérent à l’être humain. J’ai longtemps pensé qu’il fallait l’éviter pour avancer, alors qu’au contraire, le conflit nous fait grandir. Quand on arrive à sortir de l’impasse, à dépasser le conflit pour en faire quelque chose, il y a comme un renouveau.

Un médiateur familial ne donne pas de conseils. Il se base sur la compétence et l’autonomie des personnes à trouver les solutions qui leur conviennent.

Il n’y a pas de meilleur conseil que celui qu’on se donne à soi-même.

Le médiateur accompagne les personnes à clarifier leur situation, ce qui leur permettra, avec du temps et de l’écoute, de trouver la meilleure solution : celle adaptée à leur situation propre !

Y-a-t-il pour vous, au 21ème siècle, des sources de tension liées et issues de notre quotidien ? Est-ce que par exemple le smartphone ou les jeux vidéos sont des sujets que vous abordez souvent et qui sont la cause de tensions familiales ?
Les communications via les réseaux sociaux et les différents moyens de communication nous désapprennent à communiquer de manière réelle, en tenant compte de la partie non-verbale… 80% de la communication se fait à travers le non-verbale, du coup, le fait de discuter à distance génère énormément de quiproquo…

Vous êtes en fait une sorte d'ange gardien qui apporte son aide aux personnes un peu perdues ou dans une situation compliquée. Comment et pourquoi vous est venue l'envie de devenir médiatrice familiale ?
Je suis enseignante en primaire, et voir la détresse de certains enfants, complétement absorbés par les conflits dans leur famille, m’a mis sur la piste de la médiation familiale.

Pour aider les enfants, c’est les adultes qu’il faut aider. Quand les adultes résolvent leurs problèmes, les enfants peuvent évoluer librement…

Ça ne doit pas être facile tous les jours !
Comment vous protégez-vous pour ne pas être atteinte ou touchée par les maux des autres ?

C’est ça la formation ! Bien se connaître soi-même, savoir écouter ses émotions, comprendre comment on fonctionne, pour pouvoir écouter les autres, et bien différencier ses émotions de celles qui ne nous appartiennent pas. C’est un long travail !

Claire-Lyse, accepteriez-vous d'inverser les rôles et de vous confier à nous le temps d'une question?
Pouvez-vous nous dire quel est votre lieu préféré dans la vallée et en nous expliquant pourquoi et ce qu'il vous apporte ?
J’ai me les magnifiques points de vue dans cette Vallée :

  • En été : le Schéna ! Avec le festival Décibulles : une ambiance et une vue comme nulle part ailleurs !

  • En automne : les hauteurs d’Albé : les couleurs d’automne sont magnifiés par la forêt et les vignes, c’est tout juste splendide !

  • Au printemps : j’aime les ballades au-dessus de Breitenbach : la vue sur la Vallée,le village et ses vergers est tout juste époustouflante ! Je peux y rester des heures !

  • En hiver, je reste près du poêle, un bon, feu, des bredeles et la lumière du sapin !



     

Avez-vous un dicton ou une citation qui vous tient à cœur et qui fait en quelque sorte votre force ?
« Rien ne meurt, tout se transforme ! »
 

Claire-Lyse, nous vous remercions pour le temps que vous nous avez accordé et surtout pour le bien que vous faites autour de vous.
Nous espérons que 2021 sera meilleure que 2020 et qu'elle vous apportera tout ce que vous souhaitez.

Bonne continuation !